Énergie

Où installer les plaques photovoltaïques dans sa maison ?

Les énergies renouvelables ont le vent en poupe depuis de nombreuses années, les panneaux photovoltaïques notamment. Dans une résidence, le panneau solaire peut être installé n’importe où. La seule condition est que l’orientation soit convenable. Chacune des solutions disponibles présente des avantages et des inconvénients qu’il convient d’analyser avant de se décider.

La pose au sol

La pose au sol est la solution la plus simple pour pouvoir profiter de l’énergie solaire chez soi. L’une des méthodes les plus utilisées consiste à poser les panneaux photovoltaïques en paysage sur des bacs avec une inclinaison de 15 degrés environ. Ce qui réduit la prise au vent et permet d’optimiser le sol. Cette technique occupe peu d’espace.

Il est également possible d’utiliser des fixations au sol sur des équerres à visser. La pose se fait au portrait avec un angle d’inclinaison de 30 degrés. Il faut prévoir aussi des prises de vent. Le travail ne demande pas de déclaration si la hauteur de pose n’atteint pas la limite autorisée : 180 centimètres du sol. La puissance doit être inférieure à 3 kilowatts. Vous devez, cependant, signer une convention d’autoconsommation avec Enedis. Cette formalité peut être réalisée en ligne et ne prend pas beaucoup de temps.

Un autre avantage de cette solution est l'accessibilité du chantier, il ne présente pas de risque de chute. Les modifications futures ainsi que les travaux de maintenance sont facilités. L’assurance est également moins risquée puisqu'en cas de dommage, la maison ne sera pas impactée. Cette installation offre une meilleure inclinaison, l’installation au sol n'est destinée qu'à l’autoconsommation et le surplus ne peut pas être vendu.

Malheureusement, ce type d’installation présente aussi de nombreux inconvénients. D’une part, il y a le risque que l’installation soit masquée par les ombres portées au sol : l’ombre de la maison ou celle d’un arbre. Ce qui aura des conséquences sur la production énergétique. D'autre part, vous devez anticiper sur l’évolution de la végétation pour éviter les mauvaises surprises. Sans oublier la prise en compte de l’emprise du sol : il réduira votre espace de loisir. Par ailleurs, certaines personnes trouvent cette installation peu esthétique et les panneaux sont exposés à des risques de casse ou de vol.

L'installation sur une toiture plate

Ce mode d’installation est aussi très simple et n’entrave pas l’étanchéité de la toiture. Le principe est le même que la méthode précédente. C’est l’inclinaison qui conditionne la prise de vent. Des protections complémentaires peuvent également être installées pour éviter que le vent s’engouffre sous le support et exerce de la pression en sous-face.

Les panneaux peuvent être facilement orientés et la hauteur empêche les ombres d’atteindre les installations. L’autre avantage réside dans le fait qu'ils ne sont pas toujours visibles. Par ailleurs, et en vertu du décret du 10 mai 2017, les installations photovoltaïques installées sur toiture plate et qui remplissent les critères généraux d’implantation sont éligibles à la vente d’électricité à EDF OA.

Le principal inconvénient pour ce mode d'installation est que les travaux d’installation ou d’entretien sont risqués. Par conséquent, la tâche doit être confiée à un professionnel.

L'installation sur une toiture inclinée

La pose de panneau photovoltaïque sur toiture inclinée permet de préserver l’espace au sol. Elle offre aussi de meilleures conditions d’orientation et d’inclinaison. L’énergie solaire obtenue sur toiture inclinée est destinée à l’auto consommation et le surplus peut être vendu.

Pour une installation de ce type, deux méthodes de pose peuvent être appliquées : la surimposition ou la pose en intégration.

La technique de surimposition est celle qui consiste à poser les panneaux solaires sur des rails accolés aux tuiles, au bac en acier ou aux ardoises. Cette technique est la plus utilisée parce que son exécution n’affecte pas l’étanchéité de la toiture. Elle offre une ventilation naturelle des panneaux et un meilleur rendement. Par contre, elle n’est pas esthétique.

La pose par intégration, quant à elle, s’avère plus esthétique, mais très onéreuse. Son exécution demande assez de tact et une pose de supports étanches. De plus, en raison de l’encastrement, les panneaux ne sont pas bien ventilés ; ce qui affecte leur rendement.

L'installation sur une toiture inclinée présente, cependant, de nombreux inconvénients. Les risques de chute sont accrus et le travail doit être effectué obligatoirement par un professionnel. Ce dernier dispose d’une habilitation pour faire des travaux en hauteur. Enfin, le chantier doit être sécurisé avant et pendant les travaux : filet, échafaudage, garde-corps, harnais individuel, etc.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *