Travaux

Travaux d’isolation : de quelles aides peut-on bénéficier ?

L’isolation de votre habitation est une étape cruciale dans le processus d’amélioration de votre performance énergétique. Il s’agit de l’un des principaux leviers de la transition énergétique entreprise par le gouvernement. L’importance que revêtent de tels travaux tant sur le plan sanitaire qu’environnementale, explique la pléthore d’aides disponibles pour les réaliser. Exonération, primes, crédit, subvention, de nombreuses options s’offrent à vous afin d’alléger les dépenses inhérentes à des travaux d’isolation. Voici en détail les différentes aides dont vous pouvez bénéficier pour l’accomplissement de ce projet.

Le prêt écologique à taux nul

Cette option d’aide est destinée à l’isolation des habitations anciennes. Elle vous est accordée si votre bien immobilier est construit avant 1990. Une enquête s’ensuit pour déterminer si vous avez réellement besoin d’assistance pécuniaire pour refaire l’isolation générale. Cela implique que vous devez refaire non seulement l’isolement des combles, mais aussi celle du sol, des murs et du toit.

Ainsi, en combinant deux parties à isoler dans la demeure, le prêt peut monter jusqu’à 20 000 euros, subventionné sur une période de 10 ans. Pour trois différents travaux, ce montant augmente de 10 000 euros et son recouvrement s’étale sur 15 ans.

De plus, il vous est possible depuis mars 2016 de combiner, sans aucune clause de ressources, votre éco-prêt avec un crédit d’impôt. Toutefois, vous pouvez souscrire à un deuxième éco-prêt qui vous sera accordé suivant les mêmes modalités afin de vous soutenir financièrement dans un projet de rénovation sur le même édifice.

Le crédit d’impôt pour la transition vers les énergies durables (CITE)

Il s’agit d’un dispositif mis en place afin d’alléger certaines dépenses dans le cadre de l’isolation du logement. Vous pouvez en bénéficier que vous soyez locataire, propriétaire, simple occupant ou bailleur du bien immobilier en question. Seuls les édifices construits depuis plus de deux ans y sont éligibles. Le montant du crédit d’impôt prévu pour chaque projet et par personne est de 8000 euros.

Pour les couples la somme est de 16 000 euros. Aussi, pour chaque habitant supplémentaire une augmentation de 400 euros est prévue par les textes. Cette subvention est allouée à l’achat des fournitures, des équipements et de la main-d’œuvre. Elle s’obtient par défaut en appliquant un taux de 30 % au total des dépenses effectuées. L’avantage de cette offre fiscale est que vous pouvez y prétendre, même si votre projet ne concerne que l’isolation des parois opaques.

En effet, les nouvelles constructions datant de moins de 2 ans sont conformes à la RT2012, ce qui signifie qu’elles sont à faible consommation énergétique. Cela implique une isolation générale de qualité et l’utilisation des matériaux et équipements écoresponsables.

L’exonération de la TVA

Toutes améliorations effectuées dans le but de faire baisser la consommation énergétique d’une maison bénéficient d’un taux de TVA réduit de 5,5 %. Selon les dispositions légales prises depuis le 1er janvier 2014 elles s’appliquent aux constructions vieilles d’au moins deux ans. Par ailleurs, contrairement au crédit d’impôt, et pour une meilleure transition énergétique, ce taux est valable pour toutes vos résidences, qu’elles soient secondaires ou principales. Une autre condition à cet avantage est que vous devez impérativement confier le projet à un spécialiste.

L’exonération est considérée lorsque c’est ce dernier qui achète les instruments et matériels nécessaires à la main-d’œuvre. Dans le cas où vous effectuez l’approvisionnement vous-même, la TVA classique vous sera appliquée à hauteur de 20 %.

Les aides des collectivités régionales

Outre les subventions et autres dispositions prises par le gouvernement, les structures décentralisées telles que les mairies et les conseils locaux vous proposent des aides annexes. Ces fonds proviennent d’un budget alloué annuellement à chaque commune. Vous pouvez en bénéficier sous forme de :

  • subventions pour l’établissement du bilan thermique de votre habitation
  • aides destinées aux séniors
  • soutien aux adultes à mobilité réduite pour la rénovation ou l’isolation de leurs propriétés immobilières.

Dans ces cas, l’institution qui subventionne les travaux délègue un technicien pour l’étude de faisabilité du projet et ensuite pour la supervision.

Il est important de rappeler que pour être éligible à ces offres, il faut faire appel à une structure certifiée RGE, c’est-à-dire à un professionnel de l’isolation reconnu et garant de l’environnement. Cette attention vous qualifie de facto aux diverses aides proposées depuis juillet 2016 par les organisations privées, les collectivités et le gouvernement. Par ailleurs, les primes accordées par les fournisseurs d’énergie sont en option également.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *